Port de Bouc – Port Gardian (Ste Marie de la Mer). Mercredi 18 mai 2016. 13h- 21h.

Nous quittons Port de Bouc vers 13h – 13h30, entre les cargos qui attendent pour entrer au port. Port de Bouc fait partie, avec Fos-Sur-Mer, d’un grand ensemble pour pétroliers, vraquiers et porte-conteneurs.  Il y a entre 10 et 15 nœuds de vent du sud-ouest, donc un peu dans le nez. Nous envoyons la grand-voile avec un ris, pour tester, le génois n’est pas à fond non plus, on prend doucement  nos marques sur Ekolibri, content de retrouver du vent dans ses voiles.

 Nous visons l’ouest, Ste Marie de la Mer ou Le Grau du Roi. Il y a un super soleil et un peu de clapot, tout va bien donc on envoie le reste de grand-voile et le génois en entier. Nous tirons deux bords pour sortir du Golfe de Fos et ensuite plein ouest. On marche entre 6 et 8 noeuds pendant quelques heures. Le vent à tendance à tourner sud sud-est et molli jusqu’a 5-6 noeuds vers 17h, on navigue presque en vent arrière ça n’avance plus trop.

Après un bulletin d’alerte VHF pour un fort coup de vent demain on décide d’aller mouiller à port Gardian, à Ste Marie de le Mer pour s’abriter et attendre vendredi de meilleures conditions.

L’arrivée au port est un peu sportive, amarrage au quai par l’arrière et donc manœuvre pas évidente pour Serge, mais ça se passe super bien, sous la pluie, comme le crachin de chez nous. On se met d’abord à couple d’un bateau qu’on avait doublé pendant l’après-midi et qui nous avait repris au moteur juste avant l’entrée au port. C’est un couple, ils nous ont bien aidé pour l’amarrage, la chance!!

Port Gardian – Fornells, Baléares. Vendredi 20 mai 10h au dimanche 22 6h.

Après un point météo avec Jean-Louis, notre routeur, à 8h précise, nous décidons de tirer à 180°, plein sud, jusqu’au Baléares. Nous avions évoqué l’idée d’une navigation plus côtière, mais la météo est clémente, il faut en profiter. Nous devrons certainement faire un peu de près sur les 60 derniers miles avec 10-12 nœuds de vent, mais ça devrait aller.

Nous larguons les amarres à 9h45, en même temps que le couple qui nous a aidés à l’arrivée au port. Eux partent vers Agde. Le vent est nord, nous l’avons dans le dos. Nous avançons au portant pendant près de 2h, entre 5 et 7 nœuds. Le génois faseille, ce n’est pas facile de tenir le cap avec ce vent arrière. Au lieu de 180, nous naviguons plus au 210.

Le vent tourne ensuite à l’ouest et nous permet  de tenir agréablement le cap par 8 à 9 nœuds, plein soleil et ciel bleu. Nous croisons 1 papillon, quelques oiseux, 1 marsouin ou thon, difficile à identifier, et quelques bateau de pêche. A 15h, nous commençons des quarts de 2h.

Nous faisons route tranquillement car le vent tombe un peu vers  16h et ce jusqu’à 19h, 5 à 7 nœuds. Un BMS (Bulletin Météorologique Spécial) à la VHF nous pousse à reconsidérer notre plan. Un coup de vent sud sud-est est annoncé sur le golfe du Lion, force 7. Que faire ? Nos prévisions sont-elles correctes ? Nous appelons le Cross-Med pour en avoir le cœur net. Pas de danger, ça soufflera sur la côte nous serons déjà loin donc hors d’atteinte.

Vers 19h, le vent pousse à nouveau, 8-9 nœuds de moyenne, ça file, c’est super. La mer est belle, pas trop formée.

Et surprise, magnifique, deux dauphins viennent jouer dans l’étrave. C’est magique. Avant les spaghettis tomate du soir, c’est que du bonheur !!